Résumé
Louise LANISIEN, mère de Marie Jeanne MORVANT, s’acquitte du remboursement d’une somme de trois mille livres.

Fait marquant
C’est un prêt important de particulier à particulier dont on ne connaît pas l’utilisation qui en a été faite par Louise.

Quittance Louise LANISIEN

Transcription
En la présence des notaires à Paris soussignés, Louise LANISIEN veuve de Claude MORVANT, Voiturier par eau, demeurant sur l’Aile du Pont Marie Île Notre Dame paroisse saint Louis, a reconnu avoir reçue de dame Élisabeth FAYET (1) veuve de messire Étienne Pierre CHARLES [D’EBLY] (2) Chevalier, Seigneur d’Ebly conseillé du Roi en sa Cour de Parlement demeurant à Paris rue du Figuier paroisse Saint Paul, avec _ lui a payé en espèces sonnantes de _ à la vue des notaires soussignés, la somme de mille livres pour le reste et parfait paiement de celle de trois mille livres contenue en l’obligation faite par la-dite dame CHARLES au profit de la veuve MORVANT devant Harguenvilliers l’ainé et son collègue notaires à paris le dix-neuf janvier mille sept cent vingt-quatre dont est resté minute, les deux mille livres de surplus ayant été ci-devant payés à la-dite veuve MORVANT ainsi qu’elle le reconnaît dont quittance et de toutes choses du passé jusqu’à ce jour, consentant mention par nous notaires regius promettant obligence _.
Fait et passé à paris en l’étude le trente décembre mille sept cent vingt-cinq, et on signé,
Louise LANISIEN, Élisabeth Marie FAYET
les notaires Vatzy, Harguenvilliers
1. cf.testament du 26 mai 1731 AN ET-XII-414
2. tution après décès 29 janvier 1726 cf. AN Y 4403B

Source
Archives nationales, MC/ET/XII/391. Reçu de madame Christine Ripaux le 7 février 2019.