Au village
Émile travaillait comme journalier chez les agriculteurs d’Ebersheim. C’est là qu’il a rencontré Marguerite dite Grittel. Ils se sont mariés en 1928, Martin, de père inconnu, avait neuf ans.

Rohr_Émile_3e_àpartitrdeladroite

Fenaison à Ebersheim. Émile, troisième en partant de la droite, avec un petit cigare.

Le conflit
Émile Rohr au Vereins Lazarett de Schwerte, Ruhr. Ci-dessous sa Feldpostkarte à ses parents à Boesenbiesen, Bas-Rhin, datée du 15 janvier 1916.
Il s’agissait de rassurer les parents. Sa blessure par effleurement d’une balle au front gauche se distingue mal sur cette vue. Il est aussi victime d’un gaz de combat qui lui a endommagé les poumons.

2_060d

Émile Rohr avec les pensionnaires du lazarett, 5e à partir de la gauche.

2_060d t

Traduction
Tampon violet : Vereins-Lazarett (Evgl.) Krankenhaus Schwerte
Entête sous le tampon noir : Abschrift Emil Evangeliches Krankenhaus in Schwerte an der Ruhr
à
Monsieur Rohr Xavier à Boesenbiesen près Sélestat Alsace
15.1.1916
Chers Parents,
Je vous envoie un bel hôpital là où je suis. Portez vous bien. Une joyeuse retrouvaille. Meilleures salutations de Émile Rohr.
« Hier schicke ich euch ein schönes Krankenfauss (?) da wo ich bin Lebet wohl auf ein frohes wiedersehen Bester Gruss von Emil Rohr. »

L’hôpital aujourd’hui
Evangelisches Krankenhaus Schwerte

Contexte du conflit dans le Reich
« Das Volk weiß von dieser Aufopferung nichts; die Kämpfer an der Front sahen sie als selbstverständlich an; die Kriegsgeschichte kündet von ihren Taten kaum. »
« Le peuple ignore ce sacrifice ; les combattants au front le voient aller de soi ; l’Histoire relatait leur dévouement à peine. »

Cliquer pour accéder à Weltkampf_Bd07.pdf

Le retour
Émile à perçu une rente d’invalidité de 75 %. Après son décès suite à un cancer de l’estomac en 1947, Marguerite son épouse a touché une pension de réversion tous les 3 mois.

Émile en 1936
À Ebersheim, angle rue du Buhl-rue de l’Église. Sur son bras son fils Joseph.
Rohr_Émile_avec_Joseph